Collisions Moléculaires en Milieux Extrêmes (COMEX)

Présentation du groupe

Le groupe Collisions Moléculaires en Milieux Extrêmes (COMEX) étudie la cinétique et la dynamique des réactions en phase gazeuse. La plupart des processus étudiés jouent un rôle important dans divers environnements tels que les atmosphères planétaires et terrestre, ou le milieu interstellaire.


Domaines de recherche

Les réactions des atomes tels que C, O, N, Cl… ou des petits radicaux tels que CH, OH, C2 … avec les hydrocarbures et les petites molécules d’oxydants, sont caractéristiques de la chimie des milieux interstellaires et des atmosphères planétaires. Notre équipe combine une large palette de techniques expérimentales (des faisceaux moléculaires croisés, aux réacteurs à écoulement rapide et à écoulement supersonique uniforme), couplés aux analyses théoriques. Elle contribue ainsi à l’acquisition d’informations critiques sur ces processus chimiques.


Mots-clés

Astrochimie, milieu interstellaire, atmosphères planétaires.
Dynamique réactionnelle, collisions réactives et inélastiques, cinétiques en phase gazeuse, réactivité aux basses températures (50 K) et basses énergies de collision (35 J/mol), détermination des produits de réaction.
Réacteurs à écoulement rapide ou supersonique, faisceaux moléculaires croisés, spectroscopie laser + Doppler-Fizeau , ionisation multiphoton résonnante, spectrométrie de masse à temps de vol, calculs statistiques.


Membres du groupe

Bergeat Astrid,
Hickson Kevin,
Loison Jean-Christophe,
Morales Sébastien,
Naulin Christian (chef de groupe).
Stagiaires : voir proposition de stage Master


Publications récentes

Observation of Partial Wave Resonances in Low-Energy O2 – H2 Inelastic Collisions.
Simon Chefdeville, Yulia Kalugina, Sebastiaan Y. T. van de Meerakker, Christian Naulin, François Lique, Michel Costes, Science 341 (2013) 1094.

Revealing Atom - Radical Reactivity at Low Temperature Through the N + OH Reaction.
Julien Daranlot, Mohamed Jorfi, Changjian Xie, Astrid Bergeat, Michel Costes, Philippe Caubet, Daiqian Xie, Hua Guo, Pascal Honvault, Kevin Hickson, Science, 334, (2011) 1538.

Quantum dynamical resonances in low-energy CO(j = 0) + He inelastic collisions.
Astrid Bergeat, Jolijn Onvlee, Christian Naulin, Ad van der Avoird and Michel Costes, Nature Chemistry. 7 (2015) 349.

Elemental nitrogen partitioning in dense interstellar clouds.
Julien Daranlot, Ugo Hincelin, Astrid Bergeat, Michel Costes, Jean-Christophe Loison, Valentine Wakelam, Kevin M. Hickson, PNAS, 109, (2012) 10233.

Dynamics of the S(1D2)+HD(j=0) Reaction at Collision Energies Approaching the Cold Regime : A Stringent Test for Theory .
Manuel Lara, Simon Chefdeville, Kevin M. Hickson, Astrid Bergeat, Christian Naulin, Jean-Michel Launay and Michel Costes, Phys. Rev. Letters 109 (2012) 133201.

The gas-phase chemistry of carbon chains in dark cloud chemical models.
Jean-Christophe Loison, Valentine Wakelam, Kevin Hickson, Astrid Bergeat, Raphael Mereau, MNRAS, 437 (2014), 930.

Photolysis of methane revisited at 121.6 nm and at 118.2 nm : quantumyields of the primary products, measured by mass spectrometry
Loison, JC ; Halvick, P ; Gans, B ; Boye-Peronne, S ; Broquier, M ; Delsaut, M ; Douin, S ; Fellows, CE ; Lucchese, RR ; Gauyacq, D ; Physical Chemistry Chemical Physics , 13 (2011) 8140.



Principaux appareillages


Coordonnées

Adresse : ISM, Bâtiment A12, 4ème étage EST
Email : c.naulin@ism.u-bordeaux1.fr
Tél : 05 40 00 24 67


Sections efficaces de réaction en faisceaux moléculaires croisés

L’objectif de cette expérience de faisceaux moléculaires croisés est d’obtenir des informations microscopiques, telles que les sections efficaces intégrales ou différentielles, sur les collisions bimoléculaires réactives aux très faibles énergies de collision, conditions proches de celles que l’on (...)

Cinétiques aux basses températures : CRESU (Cinétique de Réaction en Ecoulement Supersonique Uniforme) / Tuyères de Laval.

L’objectif est d’obtenir des informations complémentaires sur la réactivité d’espèces présentes dans les objets d’intérêt astrophysique (nuages moléculaires, atmosphères planétaires) ou atmosphérique. En effet, les réactions d’espèces neutres sans barrière d’énergie ont des constantes de vitesse qui croissent (...)